Roc d’Azur 2012 : en VTT aussi, Eric Dargent assure !

Heu-reux! Pour sa toute première compétition de vélo, notre patient Eric Dargent a terminé à la 3733ème place des 56km du Roc d'Azur 2012, course de mountain bike à laquelle participaient près de 5000 coureurs. Une vraie performance pour Eric compte tenu des conditions de course particulièrement difficiles!

Heu-reux! Pour sa toute première compétition de vélo, notre patient Eric Dargent a terminé à la 3733ème place des 56km du Roc d'Azur 2012, course de mountain bike à laquelle participaient près de 5000 coureurs. Une vraie performance pour Eric compte tenu des conditions de course particulièrement difficiles! C'est le Français Stéphane Tempier qui s'est imposé dans cette compétition internationale de VTT au terme d'une longue échappée.

Partis de la Base Nature de Fréjus vers 10h15 sous un beau ciel bleu, les participants ont finalement terminé sous une pluie battante et au prix de nombreuses péripéties. «Sur mes 7 heures de course, j'ai réellement pédalé un peu moins de 5 heures. Il y a tellement de monde que l'on ne peut pas vraiment rouler à son rythme. On passe beaucoup de temps à piétiner, à descendre de vélo», explique Eric.

Le plus dur, avec si peu d'espace, ce sont les descentes en roue contre roue: des concurrents qui freinent ou qui mettent le pied à terre, d'autres qui dévalent la pente à toute vitesse... et puis ceux qui chutent, parfois gravement. Eric Dargent est lui-même tombé deux fois, heureusement sans trop de mal. «J'ai réussi à bien gérer mon effort physiquement. J'avais peur que mon moignon me fasse souffrir, mais finalement je n'ai eu aucun problème particulier».

Soumise à rude épreuve et exposée aux éléments, sa prothèse de genou sportif BTK a tenu le choc sans problème. Atypique, ce genou spécialement conçu pour le sport n'a pas manqué de susciter la curiosité. «Le Roc d'Azur m'a permis de faire beaucoup de rencontres. J'ai reçu beaucoup de soutiens et d'encouragements. Les gens s'intéressent à un sportif handicapé, surtout sur une épreuve exigeante comme celle-ci. C'est motivant!», confie Eric Dargent.

Moins de 2 ans après son accident, jamais il n'aurait imaginé participer à une course aussi relevée, et encore moins la terminer: «on m'avait dit «Tu es fou, tu ne vas pas y arriver!». Je suis heureux de m'être prouvé que je pouvais réussir. Maintenant, je veux faire encore mieux!».

Alors, rendez-vous en 2013 pour la 30ème édition du Roc d'Azur ? «Je ne sais pas, répond Eric. Vu le monde présent, la prochaine fois j'aimerais m'attaquer à une course où je peux pédaler», glisse-t-il avec un sourire. En attendant les prochains coups de pédale, dès le lendemain de sa course en VTT, Eric remontait déjà... sur sa planche de surf!

Informations légales Liens Plan du site Archives © 2015 PROTEOR - Tous droits réservés - Reproduction même partielle interdite