Stephan Büchler : VTT de l’extrême à la Mégavalanche de l’Alpe d’Huez

Après ses médailles d'or aux Extremity Games 2011 et 2012, Stephan Büchler voulait relever un nouveau défi. A l'Alpe d'Huez, le champion de VTT handisport s'est élancé sur les pentes de la 19ème Mégavalanche, l'une des courses de VTT reconnue comme l'une des plus difficiles au monde!


Après ses médailles d'or aux Extremity Games 2011 et 2012, Stephan Büchler voulait relever un nouveau défi. A l'Alpe d'Huez, le champion de VTT handisport s'est élancé sur les pentes de la 19ème Mégavalanche, l'une des courses de VTT reconnue comme l'une des plus difficiles au monde!

Une vertigineuse descente en VTT

Depuis 1995, la Mégavalanche de l'Alpe d'Huez est un rendez-vous que les VTTistes professionnels et amateurs ne manqueraient pour rien au monde. Les chiffres donnent le vertige: plus de 30 km de descente sur les pentes alpines, 2500 m de dénivelé négatif, 2000 «riders» venus des 5 continents pour s'affronter entre neige, boue et rocaille.


Des fondus de descente, un dénivelé impressionnant, quelques chutes... Un bon résumé de la Mégavalanche!

Seul athlète amputé fémoral en lice, Stephan Büchler aborde l'épreuve avec un état d'esprit positif. Compte tenu de son handicap, son objectif principal est avant tout de terminer ce circuit hors-normes réservé aux descendeurs les plus intrépides: «J'ai voulu participer à la Mégavalanche pour vaincre la pente et le handicap, pas pour battre les autres riders».

La veille de sa course de qualification, Stephan réalise deux descentes d'entraînement complètes. Malgré une préparation physique démarrée dès le mois de décembre, il ressort très éprouvé de ces dizaines de kilomètres de descente pure.

Ses avant-bras tétanisent à force de cramponner le guidon et de serrer les freins, son moignon est douloureux et pour faire bonne mesure, il a lourdement chuté à la sortie d'un virage. Stephan n'est pas le plus malchanceux, d'autres sont rentrés chez eux avec un bras cassé.

Les courses de qualification ont lieu le lendemain, sous un franc soleil. Depuis le sommet du Dôme des Petites Rousses (2800 m), les concurrents déferlent par vagues successives de 110 personnes. Objectif: arriver à Huez (1500 m) le plus vite possible pour obtenir la meilleure position de départ pour la course proprement dite.


Vaincre la pente, vaincre le handicap

Stephan choisit de partir avec la dernière vague. Conscient qu'il est plus lent que la plupart des autres descendeurs, il ne veut pas « gêner » ceux qui sont venus pour gagner.


Le descente se fait au coude à coude... avec parfois quelques dégâts.

La descente est intense. Dans ce paysage grandiose tout en verticalité, la pente impitoyable met à l'épreuve les vélos et les coureurs. La descente se fait au coude à coude, roue contre roue, et implique souvent de se frayer un chemin sur des sentiers très étroits, parfois au bord du précipice.
Les virages sont les parties les plus difficiles à gérer. Quand les cyclistes valides peuvent négocier des courbes très serrées en faisant basculer le poids de leur corps d'une jambe sur l'autre, Stephan a tendance à partir tout droit car il lui est impossible d'appuyer l'essentiel de sa masse sur son genou prothétique.
Malgré tout, Stephan trouve le temps de porter assistance à ceux qui en ont besoin, comme la championne allemande Antje Kramer. Il s'arrêtera plus de 20 minutes pour aider sa compatriote dont les pneus ont crevé.

 A l'arrivée, plus d'une heure plus tard, Stephan Büchler termine sous les applaudissements du public et des coureurs.


Epuisé, il ne participera pas à la course «officielle» du lendemain mais il est très fier d'avoir terminé ce circuit extrêmement difficile.

«C'était une expérience géniale. J'en ai retiré bien plus de plaisir que de souffrances... mais j'ai beaucoup souffert!», s'amuse le VTTiste.

Il est aussi très satisfait de la fiabilité de son appareillage: «Malgré les chutes et les très fortes sollicitations, mon genou HYDEAL et mon pied Dyna C ont parfaitement tenu le choc», se réjouit Stephan.

De bon augure pour la Mégavalanche 2014...


Pour tout savoir sur l'actualité sportive de Stephan Büchler, suivez-le sur Facebook!  

Informations légales Liens Plan du site Archives © 2015 PROTEOR - Tous droits réservés - Reproduction même partielle interdite