A la Réunion, les patients amputés en marche vers plus d’autonomie

Le samedi 16 novembre 2013, le centre d'appareillage Handicap Technologie Conseil Réunion (H.T.C.R) a organisé une marche au Parc de la Trinité de Saint-Denis de la Réunion. Cette manifestation a rassemblé des patients amputés fémoraux et tibiaux venus de toute l'île pour une journée conviviale.

Le samedi 16 novembre 2013, le centre d'appareillage Handicap Technologie Conseil Réunion (H.T.C.R) a organisé une marche au Parc de la Trinité de Saint-Denis de la Réunion. Cette manifestation a rassemblé des patients amputés fémoraux et tibiaux venus de toute l'île pour une journée conviviale.


Marcher ensemble, mieux se connaître et partager ses expériences : tels étaient les objectifs de cette rencontre sportive encadrée par des médecins et kinésithérapeutes de la clinique Sainte-Clotilde et par les orthoprothésistes d'H.T.C.R.

Marquée par la bonne humeur, l'expérience est une réussite. Pourtant, pour ces patients âgés de 18 à 72 ans, se retrouver dans un lieu public pour réaliser une activité n'allait pas forcément de soi. « Sur l'île, les longs déplacements sont assez compliqués pour les personnes handicapées. De fait, les patients amputés sont assez isolés et n'ont pas beaucoup l'occasion -ni forcément l'envie- de se rencontrer et d'échanger sur leurs expériences », explique Géraldine, orthoprothésiste chez H.T.C.R à l'origine de ce rassemblement.
 

Le but de cette marche est bien de faciliter les rencontres entre patients, mais en aucun cas de les assister. « L'idée, c'est qu'ils s'organisent pour mettre en place ce genre de manifestation eux-mêmes », poursuit Géraldine. En deux mots, que les patients deviennent actifs et autonomes.
 
Conquis par cette journée, les participants sont déjà partants pour un nouveau défi. Début 2014, ils se donneront rendez-vous à Saint-Paul pour une marche de plusieurs kilomètres en forêt, au cœur de la montagne réunionnaise!

Informations légales Liens Plan du site Archives © 2015 PROTEOR - Tous droits réservés - Reproduction même partielle interdite